A+ A A-

voyage

  • Écrit par Roze
  • Catégorie : voyage
  • Affichages : 318

Notre roadtrip Italie - France

Cet article est consacré au Road Trip que nous avons fait en janvier de cette année à travers l'Italie et la France : Milan-Modène-Sienne-Florence-Vinci-Pise-Milan-Avignon.

Après avoir discuté pendant un certain temps de l'idée incroyable de faire un road trip, et malgré certaines difficultés professionnelles qui nous empêchent de fixer quoi que ce soit à l'avance, nous avons décidé que du vendredi 20 janvier au samedi 28 janvier, nous ferions un road trip en Italie.

Le vendredi 20, nous partons pour notre voyage, mais le jeudi 19, nous ne savons toujours pas si nous pourrons partir (donc, l'excitation jusqu'à la fin). Enfin, nous partons.

Le parcours est le suivant (réalisé délibérément avec Paint) :

 

Samedi 21 : Nous quittons La Puebla de Alfindén à 8 heures du matin et nous nous dirigeons vers Milan. Entre temps, nous faisons un arrêt technique à La Jonquera (la dernière station-service à la frontière, où faire le plein ne signifie pas laisser un rein et demi à payer) pour faire le plein d'essence et ainsi de suite, et nous posons le pied sur le sol français. Au début, deux choses nous frappent : les péages tous les 3 mètres et le prix de l'essence. La meilleure chose est que nous évitons de prendre de l'essence en France, pensant qu'elle sera beaucoup moins chère en Italie (FAUX). En Italie, ils nous arrachent les yeux pour remplir le réservoir.

Nous faisons un arrêt technique pour déjeuner à la station-service Aire de Caissargues, avec des vestiges archéologiques et une sorte de Parthénon au milieu d'un jardin... Tout cela est très soigné, sauf que les toilettes sont des latrines qui consistent essentiellement en un trou typique dans le sol, un peu infâme.

Nous suivons la route de Milan en bordant toute la côte française, nous allons la Côte d'Azur : Cannes, Nice, Monaco ... Typique de la construction méditerranéenne et le niveau commence à augmenter autour de nous ... Nous avons remarqué que quelque chose se passait quand ils commencent à nous entourer de Ferrari et de voitures de sport décapotables tous les 5 mètres ... Il ne manque pas, nous sommes à Monaco, nous ressemblons aux pauvres gens de donner l'aumône de l'autoroute, juste parce que nous n'avons pas décapotable.

Vers 8 heures, nous arrivons à Milan. Au Settimo Milanese, où vivent Lore et Fabri, les amis qui nous accueillent au début et à la fin de notre voyage. Super, merci mille fois de nous accueillir et de rendre notre voyage encore plus cool.

Je vais décomposer chaque visite en différents posts pour ne pas faire un post interminable (chacun d'eux suffirait pour plusieurs), donc le parcours que nous avons suivi est le suivant :

  • Dimanche 22 : Visite à Milan
  • Lundi 23 : Visite de Modène et nuit à Sienne.
  • Mardi 24 : Visite de Sienne
  • Mercredi 25 : Visite de Florence et nuit à Vinci
  • Jeudi 26 : Visite à Vinci - Pise - Retour à Milan
  • Vendredi 27 : Visite d'Avignon
  • Samedi 28 : Retour à Madrid

Au total, un road trip de 4110Km, avec une Peugeot 307 de 90 chevaux et un TomTom, un carnet de voyage où noter chaque petit détail, et plusieurs appareils photo pour tout immortaliser.

Un voyage vraiment incroyable que je referais les yeux fermés.

  • Écrit par Roze
  • Catégorie : voyage
  • Affichages : 5068

Notre roadtrip en Ecosse

Cet article est dédié au road trip à travers l'Écosse que nous avons fait avec Djay fin 2019... Quelque chose que j'avais envie de faire depuis longtemps et qui cette année a enfin croisé mon chemin.

Nous avons parcouru presque 2000 milles de route (exactement 1998 milles), plus de 3215 km, c'est-à-dire l'équivalent d'aller des Asturies à Cadix 3 fois et d'avoir encore 215km de plus. Ce n'était pas mal. Ne convient pas aux personnes qui ne supportent pas la voiture.

Nous l'avons fait en 9 jours, en quittant Londres le vendredi après-midi et en rentrant le dimanche soir. L'itinéraire était le suivant :

Notre expérience sur le roadtrip 

Il est évident qu'il y a eu différentes étapes. Je vais passer en revue chaque jour parce qu'il y a tellement de choses à dire. Mais avant les préparatifs, voici quelques éléments à garder à l'esprit lors d'un road trip en Écosse :

  • L'Écosse est large. Oui, l'Écosse est très grande et ses routes sont bucoliques et pastorales. Les grandes villes sont desservies par des autoroutes (ou des "tentatives d'autoroutes") et autres voies similaires, mais sur une grande partie de sa longueur, vous êtes confronté à des routes étroites, de type route principale (dans le meilleur des cas), ou même à des routes à voie unique qui sont essentiellement une seule voie, élargie à un endroit pour permettre à une voiture de se garer si une autre voiture arrive devant (route à voie unique).

  • En plus du GPS, il était essentiel pour nous d'avoir une bonne carte routière. Dans de nombreux cas, le terrain, les conditions météorologiques, le trafic ou la distance nous ont obligés à changer notre destination à la volée, dans la voiture. Le GPS est indispensable, mais une bonne carte routière vous tirera d'affaire, et elle a son charme ! Hautement recommandé.

 

  • Décidez à l'avance du type de voyage que vous voulez faire. L'Écosse possède de vastes zones de nature intacte, des paradis montagneux, des lochs, des plages, etc. C'est un vrai régal pour tout amoureux de la nature. Mais il est également chargé d'histoire. Il y a des monuments, des châteaux ou des sites historiques à visiter tous les 5 pas, en effet, il est impossible de tout visiter dans une région choisie en un seul séjour (surtout si vous avez l'intention de faire presque toute l'Ecosse comme nous l'avons fait). Ce n'est tout simplement pas possible.

  • Une fois que vous êtes au clair sur le type de voyage que vous voulez faire, et que vous avez étudié un peu le paysage, le conseil suivant est de décider si vous voulez couvrir une zone en profondeur ou si vous allez faire le pays entier. Peut-être que si vous ne connaissez pas Edimbourg, je le mettrais en priorité, dans notre cas nous y étions déjà allés donc Edimbourg n'était pas dans nos plans cette fois.

 

  • S'entendre avec un guide de voyage est un avantage. En temps normal, je suis plutôt partisan d’effectuer des recherches à l'avance et de ne chercher que sur internet, mais pour des voyages comme celui-ci, où chaque jour, en fonction de la météo, des astuces locales, des routes, etc, on peut changer d'itinéraire, il est utile d'avoir un guide qui sert de base pour les choses générales. Mais la vérité est que, de nos jours, avec l'internet sur votre téléphone portable, vous êtes mieux préparé à tout changement de plan. Mais il vous aide dans les zones sans couverture ou face au non-fonctionnement du Wi-Fi dans les hôtels.

 

  • Les régions : En rapport avec ce qui précède, je vous recommande d’effectuer quelques recherches sur ce que l'on trouve dans chaque région avant de partir. Peut-être qu'une région vous intéresse plus qu'une autre parce qu'il y a plus de nature, ou plus d'histoire, ou plus de bestioles, ou plus de distilleries de whisky... Pour être clair, faites un peu de recherche sur chaque région, car elles sont très différentes les unes des autres.

  • Prenez des vêtements chauds et des vêtements de pluie. Même si les prévisions météorologiques annoncent du beau temps, ne soyez pas trop confiant. Il va pleuvoir. C'est garanti. Prenez un parapluie ou un poncho en plastique. Et des chaussures solides. Parce que quand il pleut, ou qu'il pleut abondamment, les chaussettes trempées, il n'y a rien de plus déprimant ! 

 

  • Recherchez à l'avance, surtout si votre voyage comprend les Highlands, quels insectes, bestioles et autres faunes vous allez trouver en chemin (et non, je ne parle pas des moutons...). Non, ce n'est pas une blague, ni une exagération. Nous sommes tous deux très campagnards et nous avons dû prendre des précautions extrêmes. 

    Quand j'ai dit que je partais en vacances en Écosse, la première chose que l'on m'a dite au travail a été : fais très attention aux moucherons ! Bien sûr, je n'avais aucune idée de ce que c'était. En faisant quelques recherches, j'ai découvert qu'il faut les prendre au sérieux, non seulement les moucherons mais aussi d'autres bestioles comme les taons ou les tiques... Comment se fait-il qu'il existe même des sites web avec des prévisions et des niveaux de moucherons ! Ils sont scandaleux.

    Je vous conseille de rechercher les moucherons Highlands ou les taons sur Internet si vous envisagez de voyager... Juste au cas où.

    Certaines personnes partent préparées avec un chapeau-moustiquaire pour couvrir leur visage, leur cou, etc... Dans notre cas, pas tellement... Nous étions préparés pour les moucherons (répulsif, chapeaux, vêtements longs...) mais pas pour les taons (qui vous piquent à travers vos vêtements). 

  • Recherchez les sites recommandés par Visit Scotland (anciennement Scottish Tourist Board). Il s'agit de l'Office national du tourisme écossais, qui dispose de panneaux indiquant le nombre d'étoiles dans chaque attraction touristique (des monuments aux B&B). Une fois que nous y avons passé une journée, nous nous rendons compte de l'importance du tourisme en Écosse et de la façon dont ils ont tout mis en place.

    Le classement de Visit Scotland nous permet de faire une petite distinction et de savoir quelles sont les choses qu'il faut vraiment visiter

  • Hébergement : l'Écosse regorge de Bed&Breakfast et de maisons d'hôtes. A chaque coin de rue. Il est fortement recommandé d'y séjourner et d'oublier de chercher des hôtels. L'expérience est généralement excellente (voir les commentaires ci-dessus). Cherchez toujours ceux qui portent le signe Visit Scotland mentionné ci-dessus :

 

Enfin, je vous conseille de prendre suffisamment de place dans votre appareil photo. Si vous n'en avez pas, achetez d'autres cartes. Parce que vous en aurez besoin. C'est l'un des voyages les plus impressionnants que j'ai fait, et je suis revenu avec le sentiment de vouloir y retourner dès le lendemain. Les paysages, les gens, l'histoire ! Nous avons vu une grande partie du pays et il y a encore tant à voir. Nous reviendrons c'est sûr. 

 

Petit Teaser : 

Après la France/Italie et l'Écosse, nous avons prévu un projet de voyage itinérant à travers l'Europe de l'est. 

Cette fois-ci nous serons en totale autonomie ! Indice : nous avons déjà acheter une tente de toit sur Décathlon et réserver un combi/van ;)